Accueil
Montblanc

Tourbillon bi-cylindrique

Boîtier
Or blanc
Bracelet
Cuir
Boucle
Boucle ardillon
Etanchéité
30 m
Taille
47 x 15 mm
Mouvement
Mécanique à remontage manuel
Réserve de marche: 45 h, 18000 alternances / heures
Fonctions
Heures, Minutes, Tourbillon
Référence
106494
Année
2011
Collection
Montblanc Collection Villeret 1858 / Série limitée à 8 exemplaires
Prix HT
273'300 CHF
Description
Le nouveau Tourbillon Bi-Cylindrique est une innovation exclusive par beaucoup d'aspects différents de tout ce que la haute horlogerie a créé jusqu'à nos jours. Il s'agit de la première montre-bracelet avec un échappement tourbillon muni d'un double spiral cylindrique. De surcroît, elle ravit ses acquéreurs en dévoilant la mécanique et le mode de fonctionnement de l'indicateur légendaire des «Heures Mystérieuses». Ce nouveau garde-temps incarne parfaitement l'esprit de travail de Montblanc, tel qu'il est cultivé dans la manufacture à Villeret, où les méthodes de travail traditionnelles des meilleurs horlogers suisses n'ont cessé d'être appliquées depuis 1858. L`innovation constante, une recherche continuelle de nouvelles fonctions et de nouveaux aspects jusque là inconnus en constituent une partie importante, qui se manifeste dans le nouveau Tourbillon Bi-Cylindrique. Pour sa fabrication, le maître-horloger Demetrio Cabiddu et ses collègues sont partis d'une idée osée. Serait-il possible de transplanter le cœur du chronomètre naval du 18ème siècle aux battements d'une précision extraordinaire dans le tourbillon d'une montre-bracelet? Un échappement à spiral cylindrique offrait aux chronomètres d'antan, même en haute mer et par toutes températures, une stabilité et une régularité de marche énormes. Grâce à eux, on pouvait naviguer sur les océans et définir sa position à seulement quelques milles marines près.

Le spiral cylindrique: Renaissance d'une grande acquisition
Avec le nouveau Tourbillon Bi-Cylindrique, une invention qui a d'ores et déjà donné la cadence dans l'univers horloger d'autrefois, est remise à l'honneur. Il s'agit d'un spiral en forme de cylindre qui, au contraire des spiraux généralement utilisés de nos jours, n'oscille pas sur un niveau plan d'avant en arrière, mais se détend et se contracte en rotation surélevée sur la longueur d'un axe vertical, et comme s'il suivait le filetage d'une visse. Le spiral cylindrique est, comme le spiral conventionnel, un très fin ressort en métal flexueux. Par contre, au lieu que les spires se contractent et se détendent l'une à côté de l'autre, sur un même plan, en faisant augmenter la distance d'un centre commun aux spires, on trouve dans le spiral cylindrique des spires qui ont un diamètre de tension identique et sont superposées. En conséquence, le centre de gravité perd son excentrisme, un aspect qui a toujours été considéré comme un point faible des spiraux. Un second avantage du spiral cylindrique est son développement complètement concentrique et symétrique. Le nouveau Tourbillon Bi-Cylindrique de la Montblanc Collection Villeret 1858 fonctionne avec deux spiraux cylindriques de diamètres différents, mais au moment de couple identique, et qui sont positionnés l'un à l'intérieur de l'autre de manière concentrique. Ils se développent en mouvements contraires, mais le moment de couple reste le même, ce qui a pour résultat un isochronisme encore optimalisé. Ce nouveau développement fascinant profite de la capacité de la manufacture Montblanc à Villeret à fabriquer ses propres spiraux. La construction bi-cylindrique n'a jamais été utilisée auparavant dans une montre-bracelet, et encore moins dans une montre avec son échappement dans un tourbillon.

Heures Mystérieuses: le secret est levé
Le Tourbillon Bi-Cylindrique va dévoiler le secret du phénomène des heures mystérieuses. Dans le nouveau tourbillon on a en effet choisi de retirer le cadran en dessous duquel se cachait le mécanisme qui actionne des disques en verre saphir très fin sur lesquels les aiguilles noires sont incrustées.

Un boîtier comme une icône
Il est rare que le boîtier d'une montre devienne une véritable icône. La forme des boîtiers des montres Grand Tourbillon de la Montblanc Collection Villeret 1858 fait exception à la règle. Ses traits ostensibles sont, d'une part, sa forme en goutte dont la pointe se dirige vers la position «6 heures», ainsi que son profil légèrement bombé qui se blottit agréablement contre le poignet. D'autre part, sa lunette qui comporte une section concave de la position 8h, en passant par 12h et jusqu'à 4h, puis se cambre à nouveau en une courbure convexe entre 4h et 8h.
Le nouveau Tourbillon Bi-Cylindrique sera disponible en versions ennoblies individuellement en platine et en séries limitées de huit montres en or blanc 18 carats, et huit montres en or rouge 18 carats.