Accueil
BOVET 1822

Recital 9 Tourbillon Miss Alexandra

Boîtier
Or rouge
Bracelet
Cuir
Boucle
Boucle ardillon
Cadran
Squeletté
Etanchéité
30 m
Taille
ø 37.2 mm
Epaisseur
11.3 mm
Mouvement
Mécanique à remontage manuel
Réserve de marche: 168 h, 21600 alternances / heures
Mouvement squelette
Fonctions
Heures, Minutes, Phases de lune, Réserve de marche, Secondes, Tourbillon
Référence
DTR9-RG-0B0-C1
Année
2013
Collection
Collection DIMIER
Prix HT
175'000 CHF
Description

En 2011, la Maison BOVET présentait Récital 0 qui, dans sa version de 41mm de diamètre, est le premier garde-temps BOVET pour femme mu par un mouvement équipé d’un tourbillon. Le succès fut tel que Pascal Raffy et ses équipes ont choisi d’élargir leur offre avec le lancement cette année du Récital 9 Tourbillon Miss Alexandra. L’appartenance de ce nouveau garde-temps à la Collection Dimier est évidente malgré les nombreuses innovations ainsi que de nouveaux codes esthétiques, résolument féminins. Proche des collectionneurs, Pascal Raffy connait parfaitement l’intérêt des femmes pour la Haute Horlogerie et les grandes complications. Cette proximité avec les collectionneurs fait partie de cette multitude de petites différences qui forgent le luxe véritable selon sa plus noble définition. C’est ce précieux échange qui permet à BOVET 1822 de proposer des garde-temps qui correspondent au mieux aux attentes des collectionneurs. Dès lors, la précision des cahiers des charges initiaux édictés par Pascal Raffy permet d’intégrer la totalité des caractéristiques, des fonctions voire des problématiques qu’il faudra solutionner pour que chaque nouvelle création conjugue harmonieusement, fiabilité, précision et arts décoratifs. C’est la maîtrise et la rigueur accordée à ces étapes cruciales qui permettent aux garde-temps BOVET d’être à la fois uniques par les infinies personnalisations possibles, et fédérateurs par leur bon goût et leur exemplarité qualitative. Cette genèse se devine et apparait avec évidence lorsqu’on découvre l’équilibre et la poésie du Récital 9 Tourbillon Miss Alexandra pour la première fois. Son mouvement parvient à apporter les meilleures réponses aux spécificités des demandes des femmes qui conduisent généralement à devoir concéder des compromis. La principale clé de cette réussite tient dans le dimensionnement du mouvement. Suffisamment petit pour adopter avec élégance le plus fin des poignets féminins et suffisamment grand pour délivrer, une fois complètement remonté, une autonomie de sept jours au tourbillon dont le rythme des oscillations de son balancier (21’600A/h) en accroit encore la précision. L’architecture du mouvement est l’une des clés de voûte de l’identité contemporaine des créations de la Manufacture. A l’instar des autres calibres DIMIER nés depuis 2011, le mouvement du Tourbillon Miss Alexandra est construit entre deux platines trois-quarts. En plus des avantages techniques d’une telle construction, celle-ci offre un généreux espace à la cage du tourbillon. Le diamètre de la cage du tourbillon et du balancier ainsi que l’inertie de ce dernier peuvent, de ce fait, être augmentés pour des résultats chronométriques encore meilleurs. Plus que jamais, les grands ponts de la cage de tourbillon adressent un sourire enchanteur aux regards qui s’y posent. Exceptionnellement, l’aiguille des secondes, habituellement présente sur le pivot supérieur de la cage de tourbillon est ici remplacée par un diamant dont les facettes projettent dans leur rotation des éclats de lumière sur les surfaces polies du mouvement
Heures et minutes apparaissent au centre. De nouvelles aiguilles ont été spécialement dessinées pour le Récital 9 Tourbillon Miss Alexandra. Le mystère de leur forme inédite se résout toutes les heures, lorsque l’aiguille des minutes se superpose à l’aiguille des heures, leurs profils conjugués forment alors un coeur. La partie supérieure de l’axe vertical du garde-temps accueille poétiquement l’une des complications les plus prisées par la gent féminine ; la phase de lune. Cette indication quasi universelle ne renseigne pas seulement l’âge de notre satellite naturel, il fournit de précieuses informations en rapport avec les sciences naturelles, l’astronomie ou les religions quelles qu’elles soient. L’affichage de la phase de la lune a été ici entièrement repensé pour présenter un visage au plus près de la réalité. La cartographie précise d’une face entière de la lune a été gravée sur une plaque d’acier. Puis, les reliefs bas de cette gravure ont été minutieusement remplis de matière lumineuse. Le ciel qui entoure la lune est quant à lui gravé sur une plaque de maillechort traitée de PVD bleu paraissant ainsi naturellement constellé d’étoiles. Pour une lecture plus intuitive, le traditionnel guichet en forme de croissant a été abandonné. La lune est fixe et se sont deux palettes terminées selon les mêmes finitions que le ciel qui viennent recouvrir la lune et renseigner son âge. L’indicateur de réserve de marche est également présenté de manière originale et semble s’extraire mystérieusement du ciel de la phase lune. Pour atteindre cet objectif qui associe astucieusement sobriété, lisibilité et élégance, les horlogers de DIMIER sont parvenus à réaliser la prouesse de disposer l’indicateur de réserve de marche sur le même axe que la phase lune. L’aiguille de la réserve de marche est donc fixée à son pivot sous le décor de la lune. Seule son extrémité est visible en périphérie du ciel de la phase lune. L’arc de cercle parcouru par l’indicateur s’équilibre symétriquement aux ponts de la cage du tourbillon. Ode à la féminité, le Récital 9 Tourbillon Miss Alexandra est le premier garde-temps signé BOVET qui est habillé d’un boîtier de forme ovale. Avec 41 millimètres de hauteur et 37.2 millimètres de large il est idéalement dimensionné et proportionné pour offrir une ergonomie optimale et sublimer l’élégance de la femme. Le souci de la perfection du détail est une constante lorsqu’il s’agit de développer un nouveau garde-temps BOVET. Ainsi, l’habituel correcteur destiné à régler la phase de lune n’apparait pas sur la bande de carrure. Cette dernière demeure gracieusement épurée, aucun problème d’étanchéité n’est à redouter et, enfin, le réglage rapide de la phase de lune ne nécessite l’usage d’aucun outil. Pour réaliser cet exploit que les femmes ne manqueront pas d’apprécier, le correcteur a été placé concentriquement à la couronne de remontage et de mise à l’heure
Le réglage de la fonction s’effectue par une simple pression au centre de la couronne qui se voit exceptionnellement ornée d’un saphir plat pour un confort absolu. Gage de la réussite de ce garde-temps, l’ingénierie, le condensé technologique et le degré de complication de son mouvement se fondent totalement dans l’ombre pour que seule la magie et la poésie demeurent dans la lumière. Offrir le Tourbillon Miss Alexandra, c’est honorer un amour éternel – symbolisé par le coeur des aiguilles et le diamant- …. en décrochant la lune.