Accueil
Bovet 1822

Miss Audrey

Boîtier
Acier
Bracelet
Cuir
Boucle
Boucle ardillon
Sertissage
Lunette, boîtier
Nombre de carats
1.04
Cadran
Email
Etanchéité
30 m
Taille
ø 36 mm
Epaisseur
11 mm
Mouvement
Mécanique à remontage automatique
Réserve de marche: 42 h, 28800 alternances / heures
Fonctions
Heures, Minutes, Date
Référence
AS360012-SD12
Lancement
2020
Collection
Fleurier
Prix TTC
20'500 CHF
Description

Miss Audrey & Monsieur Bovet se parent de cadrans verts guillochés

L’année 2020 fait la part belle aux cadrans verts dans l’ensemble des collections. Parmi les nombreux modèles à se parer de cette couleur, les emblématiques Miss Audrey et Monsieur Bovet.

Dans de nombreuses cultures, le vert est symbole d’espoir, de chance et de croissance et c’est très certainement l’Islam qui a associé, le premier, le vert à la nature. Une association qui symbolise aujourd’hui la protection de l’environnement.  En ce terme, n’y a -t-il pas d’énergie plus propre que celle qui alimente un mouvement d’horlogerie mécanique et de manière plus écologique que de stocker celle-ci dans un barillet capable d’assurer cette fonction des décennies voire des siècles durant ? C’est donc en toute cohérence que cette couleur apparaît, aujourd’hui, sur les cadrans BOVET.

Depuis son lancement en 2015, Monsieur Bovet est devenu l’emblème des garde-temps habillés de l’iconique boîtier convertible Amadéo®.  Son élégance, sa sobriété et ses deux visages en font un garde-temps qui s’accorde à chaque instant de la vie de l’homme moderne. Au-delà d’une esthétique et de terminaisons sans compromis aucun, il est animé d’un mouvement, entièrement manufacturé dans les ateliers de la manufacture. Ce dernier offre sept jours de réserve de marche en puisant son énergie d’un barillet unique.  Cette autonomie extraordinaire est le fruit d’une parfaite maîtrise de l’énergie par les techniciens et les horlogers de la Maison. Elle est le fruit de minutieuses finitions à la main de chacun des composants du mouvement, selon les procédés traditionnels qu’utilisaient, déjà, les frères Bovet à l’aube du 19ème siècle et qui limitent de manière optimale les frictions des pièces en mouvement. Le confort de l’utilisateur et la chronométrie atteignent, ainsi, les plus hauts critères en vigueur dans la haute horlogerie.

Le motif du guillochage des deux cadrans de Monsieur Bovet est une extension du symbole de la Maison BOVET, depuis 1822 : Une fleur de lotus aux douze pétales symbolisant les douze heures que comptent les cadrans. Il est orné de nobles chiffres arabes en appliques.

Les dames sont également à l’honneur de la Collection 2020. En témoigne cette nouvelle édition du garde-temps Miss Audrey. Il est doté, désormais, d’un cadran guilloché vert dont le motif étoilé reflète les somptueuses nuances. Ce garde-temps occupe, également, le boîtier convertible Amadéo®, ici en acier et d’un diamètre de 36mm. La lunette et l’emblématique bélière sont serties de diamants blancs qui magnifient le chatoyant cadran. La convertibilité du boîtier permet de porter le garde-temps au poignet, de le transformer en montre de table ou encore d’en faire un majestueux pendentif sans nécessiter l’usage du moindre outil. Pour s’accorder au cadran en parfaite harmonie, M. Raffy, propriétaire de BOVET 1822, a imaginé un inédit sautoir en perles de jade dont la chute sublime le raffinement du garde-temps. Animé par un mouvement automatique affichant la date à 6H, Miss Audrey est un garde-temps qui offre un confort d’utilisation rare pour un tel joyau.

Les artisans de BOVET 1822 ont une nouvelle fois su conjuguer leurs talents pour donner naissance à ces deux références. Ce sont les cadraniers qui y apportent la touche finale, celle où se pose tous les regards. Plusieurs mois de développement et de mise au point auront été nécessaire à leur aboutissement. Pour atteindre l’excellence, le procédé qu’ils mettent en œuvre est le plus exigeant. Chaque cadran est ainsi guilloché puis laqué sur une plaque de métal dont le diamètre excède celui du cadran terminé. Ce n’est qu’une fois que les différentes couches de laques auront été appliquées qu’ils procéderont aux opérations de perçage et d’usinage. Des interventions qui relèvent, de par cet ordre, d’une délicatesse extrême mais qui garantissent l’excellence légendaires des cadrans et des garde-temps que manufacture la Maison BOVET 1822, depuis près de deux siècles.

C’est donc un message d’espoir et un vœux de chance sincères que M. Raffy et l’ensemble des artisans de la Maison adressent aux Collectionneuses et aux Collectionneurs en leur dédiant ces deux nouveaux garde-temps.