Accueil
MB&F

LMX Titane

Boîtier
Titane
Bracelet
Cuir
Boucle
Boucle déployante
Cadran
Sous cadrans laqués, cadran vert CVD
Etanchéité
30 m
Taille
ø 44 mm
Epaisseur
21.4 mm
Mouvement
Mécanique à remontage manuel
Réserve de marche: 168 h, 18000 alternances / heures
Fonctions
Heures, Minutes, Jour, Réserve de marche, Deuxième fuseau horaire
Affichage réserve numérique/jour semaine
Référence
08.TL.G
Lancement
03.2021
Collection
LMX / Série limitée à 33 exemplaires
Prix TTC
106'000 CHF
Description

LMX: célébrer 10 ans de Legacy Machines.

En octobre 2011, MB&F venait de lancer la Legacy Machine No.1, premier modèle d’une nouvelle collection, parallèlement aux Horological Machines préexistantes. La LMX revient à la première apparition de la collection Legacy Machine, avec des similitudes pour le balancier volant central et les deux cadrans… mais tout le reste est différent.

Ceux qui connaissent la toute première Legacy Machine de MB&F sauront instinctivement comment fonctionne la LMX: deux cadrans en laque tendue blanche affichent chacun les heures et les minutes. Cependant, contrairement à la première Legacy Machine, la LMX arbore des cadrans inclinés, une caractéristique plus complexe qui nécessite un transfert d’énergie du plan horizontal au plan vertical via des engrenages coniques.

Alors que les premières Legacy Machines dévoilaient une sélection restreinte d’éléments entre la platine-cadran et le dôme en saphir, des modèles ultérieurs comme la LM Perpetual étaient plus ajourés et plus démonstratifs quant à leurs prouesses mécaniques. La LMX adopte cette dernière approche et dévoile des éléments fonctionnels comme le pont d’échappement en forme d’astéro-hache et des composants des rouages. Trois grandes roues sont particulièrement visibles: deux d’entre elles, placées à proximité des couronnes, entrent en action quand on règle l’heure sur le cadran correspondant alors que la troisième, à 6 heures, est la roue des secondes commune.

On remarquera particulièrement le nouveau balancier, un mastodonte de 13,4 mm de diamètre, avec masses d’inertie au lieu des habituelles vis plus traditionnelles, qui offrent à l’horloger la possibilité de régler le cœur de la LMX avec plus de précision. Parmi les autres raffinements, citons les bras polis des ponts droits visibles sur la platine-cadran: ils bénéficient d’une finition main qui leur donne un profil arrondi, ou bercé, en surface.

Clin d’œil à la réserve de marche verticale présentée en première mondiale dans la Legacy Machine No.1, la LMX rebondit sur cette tranche de l’histoire MB&F à travers un indicateur tridimensionnel complètement nouveau qui souligne l’autonomie impressionnante de 7 jours (168 heures). Avec cette évolution, on a le choix entre deux modes de décompte de la réserve. Deux affichages apparaissent de part et d’autre d’un hémisphère, l’un présente alternativement les chiffres de 1 à 7 sur une arche, l’autre les jours de la semaine.

L'interaction complexe et totalement novatrice entre les composants est d’autant plus sophistiquée que l’indicateur de réserve de marche tourne. Ainsi, le porteur peut choisir son mode d’affichage préféré: en continuant à faire tourner la couronne à astéro-hache après remontage complet de la montre, on peut orienter l’indicateur de telle sorte que l’une des échelles, soit celle des chiffres soit celle des jours, soit mieux visible quand la LMX est au poignet.

Tel un X parfaitement équilibré, le moteur LMX est profondément symétrique — non seulement côté cadran mais aussi à travers le fond saphir qui laisse apparaître les trois barillets placés à distances égales autour du centre, ce qui est renforcé par un décor soleillé de côtes de Genève. Un régal pour ceux qui comprennent le langage des mouvements horlogers, qui sont capables d’apprécier l’intention professionnelle et l’objectif de raffinement qui président au placement de chaque composant.