Accueil
Zenith

El Primero 36'000 Vph 38mm Lady

Boîtier
Or rose
Bracelet
Cuir
Boucle
Boucle ardillon
Sertissage
Boîtier
Etanchéité
100 m
Taille
ø 38 mm
Mouvement
selfwinding
Réserve de marche: 50 h, 36000 alternances / heures
Fonctions
Heures, Minutes, Secondes, Date, Chronographe
Référence
22.2150.400/75.C709
Année
2011
Collection
El Primero
Prix HT
17'200 CHF
Description

El Primero 36'000 VpH - 38 mm Lady

Entre Zenith et les femmes, c'est une longue histoire d'amour, une manière de se montrer attentif à leurs attentes et de concevoir des modèles alliant savoir-faire horloger et raffinement esthétique. Au début du vingtième siècle, les montres dame réalisées par la Manufacture s'apparentent à de véritables bijoux : montres bagues, montres châtelaines, montres médaillons et montres pendentifs, rehaussées de pierres précieuses, de diamants, d'émaux, de perles, décorées en style Art Nouveau ou Art Déco. Une collection créée dans les années 1910 fit sensation : le boîtier était taillé dans une pierre semi-précieuse, agate, nacre, tourmaline… Au-delà de l'attention du détail porté à la décoration de ces pièces, celles-ci témoignent aussi de la maîtrise complète de miniaturisation des mouvements, que seul une véritable manufacture est en mesure de réaliser. Parmi les amatrices de la marque, citons par exemple la comtesse Anna de Noailles, poétesse, amie de Proust et de Cocteau, qui écrivait en 1912 à propos de son garde-temps Zenith : « … La délicieuse et salutaire agate enchâsse le petit cadran le plus pratique et le plus agréable à regarder que je connaisse. » Le compliment n'est pas mince, venant d'un tel arbitre des élégances. Admirée des écrivains, des hommes politiques et des savants, Anna de Noailles fut la première femme commandeur de la Légion d'honneur et la première reçue à l'Académie Royale de Belgique. Au faîte de sa gloire, elle reçut le « Grand prix » de littérature décerné par l'Académie française.


Entre Zenith et les femmes, c'est une longue histoire d'amour, une manière de se montrer attentif à leurs attentes et de concevoir des modèles alliant savoir-faire horloger et raffinement esthétique. Au début du vingtième siècle, les montres dame réalisées par la Manufacture s'apparentent à de véritables bijoux : montres bagues, montres châtelaines, montres médaillons et montres pendentifs, rehaussées de pierres précieuses, de diamants, d'émaux, de perles, décorées en style Art Nouveau ou Art Déco. Une collection créée dans les années 1910 fit sensation : le boîtier était taillé dans une pierre semi-précieuse, agate, nacre, tourmaline… Au-delà de l'attention du détail porté à la décoration de ces pièces, celles-ci témoignent aussi de la maîtrise complète de miniaturisation des mouvements, que seul une véritable manufacture est en mesure de réaliser. Parmi les amatrices de la marque, citons par exemple la comtesse Anna de Noailles, poétesse, amie de Proust et de Cocteau, qui écrivait en 1912 à propos de son garde-temps Zenith : « … La délicieuse et salutaire agate enchâsse le petit cadran le plus pratique et le plus agréable à regarder que je connaisse. » Le compliment n'est pas mince, venant d'un tel arbitre des élégances. Admirée des écrivains, des hommes politiques et des savants, Anna de Noailles fut la première femme commandeur de la Légion d'honneur et la première reçue à l'Académie Royale de Belgique. Au faîte de sa gloire, elle reçut le « Grand prix » de littérature décerné par l'Académie française.