Accueil
Louis Vuitton

Voyager Répétition Minutes Tourbillon volant

Matière du boîtier
Or blanc
Bracelet
Cuir
Boucle
Boucle déployante
Finition du cadran
Saphir
Etanchéité
30 m
Taille
ø 42 mm
Epaisseur
9.75 mm
Mouvement
Mécanique à remontage manuel
Réserve de marche: 100 h, 21600 alternances / heures
Mouvement squelette
Fonctions
Heures, Minutes, Tourbillon, Répétition Minutes
Répétition minutes timbres cathédale et tourbillon volant, étanche à 30m
Référence
Q7EH00
Année
2019
Collection
Voyager
Prix TTC
340'000 CHF
Description

Voyager Répétition Minutes Tourbillon Volant

Un mouvement exceptionnel, deux complications en une

Louis Vuitton présente un garde-temps de haut vol unissant deux mondes. Le design à travers une réelle modernité et le savoir-faire en mettant sur le devant de la scène deux icônes de la haute horlogerie, un échappement à Tourbillon et un mécanisme de sonnerie dit Répétition Minutes.

Moderne

C’est le boîtier Voyager qui met en scène cette Répétition Minutes Tourbillon Volant. Une forme particulière, à mi-chemin entre le cercle et le carré, renforcée par une carrure reconnaissable par un jeu subtil de volumes. En or gris, il se décline en deux versions. La première, sobre, au fil d’alternances de surfaces polies et satinées. La seconde, précieuse, avec une lunette et des attaches serties de diamants taille baguette pour un poids total d’environ 8 carats. Une création remarquable par son diamètre raisonnable de 42 mm malgré la complexité du calibre et une épaisseur d’à peine 9,7 mm qui en fait l’une des montres les plus plates du marché avec ces deux complications. Un design affranchi, des proportions étudiées, auxquels s’ajoute une étanchéité prouvée jusqu’à une profondeur de 30 mètres. De quoi offrir à ce garde-temps une modernité stylistique mais également une liberté au niveau de son utilisation.

Manufacture

La Voyager Répétition Minutes Tourbillon Volant est une nouvelle démonstration du savoir-faire de la Fabrique du Temps Louis Vuitton. Visible à travers un cadran original en saphir au motif inspiré de la toile rayée Louis Vuitton créée en 1872, le calibre LV100, mouvement mécanique à remontage manuel développé et assemblé entièrement par la Fabrique du Temps Louis Vuitton, offre une réserve de marche de 100 heures, soit quatre jours. Il affiche les heures et minutes au centre et une indication animée à 5 heures (le V de Vuitton étant le chiffre 5 en romain) par une cage de tourbillon volant. En effet, dispensée d’un pont afin de la soutenir, elle semble flotter au-dessus du cadran. Enrichie au niveau supérieur du V de Vuitton, elle tourne sur elle-même en une minute jouant ainsi le rôle de la petite seconde.

L’heure en musique

Une Répétition Minutes implique une réinterprétation de l’indication de l’heure. La lecture ne se fait plus seulement avec les yeux, mais également avec les oreilles. Le temps se lit alors en musique.

On parle de montre à sonnerie, un des mécanismes les plus complexes jamais mis au point.

Deux timbres et deux marteaux indiquent les heures, quarts et minutes à la demande, par l’action de la targette discrètement positionnée sur la tranche du boîtier à 8 heures. Une note grave pour les heures, une double note, grave–aiguë, pour les quarts et enfin, une note aiguë pour les minutes.À 8 heures et 25 minutes, on écoutera alors une mélodie faite de huit notes graves, une double note grave–aiguë, et dix notes aiguës. Et pour la première fois chez Louis Vuitton, c’est un son cathédrale qui est utilisé comme sonnerie. Les timbres cathédrale diffèrent des timbres classiques par leur longueur. Ainsi le timbre des minutes réalise environ 11/2 tour autour du mouvement, alors que celui des heures environ 1 3/4 tour. Ils permettent ainsi d’obtenir un son plus grave, avec comme particularité d’offrir plus de longueur dans le temps de résonance. Il s’agit d’un défi technique important pour les maitres horlogers afin d’offrir tout l’espace nécessaire à la vibration des timbres. Il faut en effet s’assurer qu’ils ne se touchent pas, et ne touchent aucun élément du mouvement ou du boîtier.

Double face

Le calibre LV100 est à admirer également au verso du boîtier Voyager à travers un fond saphir dont l’esthétique reprend la fameuse toile rayée Louis Vuitton. Si le centre est dédié à la personnalisation de la montre avec la possibilité d’y graver les initiales du propriétaire, on peut admirer la danse des marteaux qui frappent les timbres afin de transcrire l’heure en musique.

Une mécanique de haut vol, fruit de l’assemblage par un seul et unique maître-horloger dans les ateliers de la Fabrique du Temps Louis Vuitton. Un travail qui aura demandé 320 heures d’extrême minutie.