Home
Harry Winston

Project Z2 Diver

Case material
-
Bracelet strap
-
Buckle
-
Movement
-
Reference
N/A
Collection
-
Description

Le Concept Sport selon Harry Winston

Plus qu'une montre de sport, Harry Winston établit un véritable concept en lançant la Project Z2 Diver. Deuxième d'une série de garde-temps compliqués à caractère sportif, la Project Z2 Diver fait partie de la série Project Z, une famille à part entière parmi les collections de la marque. Après la Project Z1, présentée l'an dernier à Bâle, la Maison lance donc la Project Z2 Diver, premier chronographe au monde en Zalium® à être destiné à la plongée. Etanche à 200 m, cette montre ne sera produite qu'à 200 exemplaires.

Sportive mais rès Harry Winston…
Harry Winston Rare Timepieces est traditionnellement connue pour ses modèles compliqués mais aussi pour innover dans l'utilisation, voire la combinaison, de matériaux, nobles ou inédits. Trait d'union entre sportivité et haute horlogerie, la Project Z2 Diver ne fait pas exception à cette règle. A tel point que les maîtres horlogers n'ont pas hésité à créer un lien entre tradition et avenir : le platine (le matériau noble cher à la Maison) pour la lunette unidirectionnelle et le Zalium® pour la boîte, les attaches et le fond. Le bracelet quant à lui est en caoutchouc.

Z comme Zalium®…
Issu de la vision de Ronald Winston et utilisé pour la première fois en haute horlogerie sur la Project Z1, le Zalium® est un alliage dont le principal composé est le zirconium (entrant dans la fabrication des instruments chirurgicaux, du fait de sa faible toxicité pour l'organisme humain). Présent en plus grande quantité sur la lune que sur la terre, ce matériau, dont la rareté fait toute la noblesse, est cependant couramment utilisé dans l'industrie aéronautique. Sa couleur grise et ses reflets sombres lui donnent l'apparence du plomb et sa densité le rend plus lourd mais aussi plus résistant que le titane, ce qui explique en partie qu'il soit extrêmement difficile à travailler. Il est impossible par exemple d'étamper la carrure, comme il est de coutume de le faire dans l'horlogerie: il faut la travailler dans la masse, l'alliage se présentant sous forme de lingot. Son utilisation constituait, à l'époque du lancement de la Project Z1, un pari audacieux pour la haute horlogerie et une première pour la Maison. Car le Zalium® est de ces matériaux qui poussent les hommes à se surpasser pour le maîtriser. C'est désormais chose faite avec la Project Z2 Diver… De plus, le Zalium® est fidèle à la philosophie de la Maison: exceptionnel et… à même d'enflammer les esprits. Justement, sa poussière est autocombustible si l'on ne prend pas les précautions nécessaires. «C'est très impressionnant à voir, il faut faire attention», prévient Ronald Winston. Il sait de quoi il parle: l'ingénieur chimiste qu'il est a longtemps côtoyé l'alliage dans son propre laboratoire.

Project Z2 Diver: un design inscrit dans la pérennité…
Le design de la boîte s'inspire directement de celui de la Project Z1: résolument sportif, avec un diamètre de 44 mm. Ce tempérament, les maîtres horlogers Harry Winston l'ont renforcé en apportant un soin tout particulier aux contrastes. Ainsi le mélange des matières de la boîte - le Zalium® et le platine - trouve un écho harmonieux dans celui des couleurs du cadran - ardoise et argenté. De plus les fameux gonds en forme d'arches, à 3h, protègent non seulement la couronne mais également la lunette unidirectionnelle crantée qui évolue dessous. Une première. Le Superluminova des chiffres des heures, des aiguilles et des index assure une lisibilité optimale sur un cadran se composant de 4 éléments superposés. Autre particularité digne d'être mentionnée, les attaches, mobiles, sont conçues pour s'incliner à 30° et s'adapter, le cas échéant, un poignet féminin. Quant aux poussoirs des fonctions chronographe, épousant la courbure de la boîte et ressemblant davantage aux verrous d'une montre à sonnerie, ils se font à la fois profilés et discrets.

Vous avez dit… Shuriken?
Pour la Project Z2 Diver, comme pour la Z1, la petite seconde est indiquée de façon originale et astucieuse: à 3h, un Shuriken, petite étoile à quatre branches en métal bleui tourne sur lui-même dans un mouvement rond et perpétuel. Cette idée, empruntée aux arts martiaux et renforçant le caractère sportif de la montre, est en passe de devenir une tradition dans cette série.