Home
Vacheron Constantin

Chronographe Malte

Case material
-
Bracelet strap
-
Buckle
-
Movement
-
Reference
N/A
Collection
-
Description

La rencontre de deux traditions

L'INSTRUMENT DE MESURE ALLIE LA SCIENCE DU TEMPS AUX METIERS D'ART,
SYMBIOSE D'UN SAVOIR-FAIRE D'EXCEPTION


Excellence technique et pureté esthétique : l'axiome résume avec une concision essentielle l'esprit du Chronographe Malte que présente Vacheron Constantin. Cet instrument de mesure des temps courts s'inscrit dans la grande tradition de la Maison, caractérisée par la manufacture de chronographes alliant très grandes qualité et sobriété. Le Chronographe Malte mécanique à remontage manuel perpétue cet héritage, au travers de son cadran guilloché à deux compteurs ainsi que de son calibre d'exception : il se signale par une construction traditionnelle avec roue à colonnes et des aciers à la spectaculaire finition.

Peu de garde-temps possèdent un caractère aussi essentiellement «horloger» que le chronographe, montre-instrument capable de mesurer et d'enregistrer la durée d'un événement. Sa mise au point, au XIXe siècle, répondait d'ailleurs à une demande pressante. Il y avait un certain temps déjà que les milieux scientifiques, industriels et sportifs réclamaient avec insistance aux horlogers un moyen commode de déterminer la durée exacte de phénomènes variés, de processus et de performances divers.

Au prix d'un travail acharné les horlogers y parvinrent enfin, inventant en cours de route de nouveaux composants et d'astucieux dispositifs. À peine né, le chronographe bénéficiait d'une longue série de perfectionnements qui en facilitaient l'emploi tout en améliorant considérablement ses capacités techniques.

UN SOLIDE SAVOIR-FAIRE

Vacheron Constantin ne tarda pas à concevoir ses propres modèles. Dès le début du XXe siècle, ses créations étaient déjà réputées pour leur fiabilité et leur grande élégance. La Maison continua sur sa lancée avec la généralisation de la montre-bracelet, lançant dans les années trente ses premiers chronographes à deux poussoirs. Cette amélioration notable permettait de mesurer deux temps successifs sans devoir remettre le chronographe à zéro, opération inévitable avec les modèles à poussoir unique (ou « monopoussoir »), souvent logé dans l'axe de la couronne de remontoir comme sur les montres de poche.

À de simples mesures du temps que prenait un événement donné s'ajouta bientôt le moyen de saisir la durée de phénomènes spécifiques, lus sur diverses échelles calibrées en conséquence: tachymétrique, télémétrique, pulsométrique ou encore productométrique, inscrites sur le cadran et parcourues par l'aiguille des secondes chronographiques. Au cours des ans, Vacheron Constantin a évidemment signé de très nombreux chronographes, certains arborant une, voire plusieurs échelles. C'est le cas du plus récent modèle de la Collection Malte, le chronographe à remontage manuel, doté d'une échelle télémétrique qui s'ajoute à la graduation tachymétrique usuelle.

SCIENCE DU TEMPS ET METIERS D'ART

Pour animer le nouveau chronographe de la Collection Malte, les horlogers de Vacheron Constantin ont choisi, tradition oblige, un mouvement mécanique à remontage manuel, le légendaire calibre 1141, dont la conception et les performances ont amplement fait leurs preuves. Sa construction exceptionnellement soignée intègre un dispositif de chronographe à roue à colonnes, particulièrement efficace et fiable.

À l'exemple de plusieurs de ses prédécesseurs, le chronographe Malte comporte en plus de sa grande aiguille des secondes chronographiques un compteur 30 minutes et un petit cadran pour les secondes courantes, disposés sur l'axe 9 heures–3 heures du cadran.

Comme tout mouvement signé Vacheron Constantin, le calibre 1141 possède une finition digne d'un bijou, raffinée à l'extrême, dont le fond de boîtier en saphir transparent offre un aperçu saisissant. Il révèle une architecture complexe faite d'aciers spectaculaires. En plus d'un décor « à côtes de Genève » et le patient perlage de diverses surfaces, le côté des pièces et composants est « étiré » manuellement à la lime de façon à former d'élégantes et délicates stries parallèles. Les aciers sont méticuleusement anglés à la main et leur biseau poli, comme le sont toutes les têtes de vis. On retrouve ici ces précieuses techniques artisanales appartenant aux Métiers d'Art, toujours aussi vivement encouragées et savamment appliquées chez Vacheron Constantin, ainsi que le commande d'ailleurs une ancienne et solide tradition.

Techniques et savoir-faire traditionnels se manifestent également sur la discrète œuvre d'art que constitue le cadran du chronographe Malte. Fabriqué dans une plaque d'or 18 carats, à finition argentée et guilloché en son centre d'un fin dessin réalisé à la main, il offre une parfaite lisibilité grâce à la disposition graphique très nette de ses diverses indications – tour d'heures à divisions des minutes et des secondes, échelle télémétrique sur 1 km, compteur 30 minutes et sous-cadran des secondes courantes. Survolé par deux aiguilles facettées en or 18 carats et trois en acier bleui, le cadran comporte en outre six index ronds et six chiffres arabes en or 18 carats eux aussi. Une glace saphir traitée antireflet protège efficacement l'ensemble.

Gris ou rose, l'or 18 carats du boîtier incarne à la perfection la personnalité affirmée de la Collection Malte. Ses dimensions généreuses et ses proportions équilibrées, ses cornes «en éventail » et ses poussoirs ronds, sa couronne frappée du symbole stylisé « en Croix de Malte » de la Maison ainsi que les deux aiguilles principales de forme « glaive » forment une composition certes contemporaine d'esprit mais avant tout indémodable, destinée à son tour à rejoindre les grands classiques de la Haute Horlogerie.

Le chronographe Malte est équipé d'un bracelet en cuir d'alligator mississipiensis noir ou marron et d'une boucle classique à ardillon en or gris ou rose 18 carats.

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES

Références47120/000G-9098 et 47120/000R-9099
Calibre1141, mécanique à remontage manuel, chronographe avec roue à colonnes
Épaisseur du mouvement5,60 mm
Diamètre du mouvement27 mm
Indicationsheures et minutes, secondes à 9h, compteur de 30 minutes
Fréquence 18'000 Alternances/heure
Réserve de marche48 heures
Empierrage21rubis
Boîtieror gris 18 ct rhodié et or rose 18 ct
Étanchéité jusqu'à 30 m
Cadranfond argenté clair, décor guilloché main. Zones de compteurs azuré fin
Braceletcuir d'alligator mississipiensis cousu main, noir ou marron
Fermoirclassique, à ardillon, or gris 18 ct ou or rose 18ct

 

LE CHRONOGRAPHE-BRACELET CHEZ VACHERON CONSTANTIN

C'est en 1914 déjà, à l'aube de la grande mutation qui allait mener la montre de gousset au poignet, que Vacheron Constantin produisit des chronographes 13''' monopoussoir.

Jusqu'en 1930 environ, les trois fonctions du chronographe – marche, arrêt, remise à zéro – s'opéraient par l'intermédiaire d'un poussoir unique fixé sur la carrure de la boîte, ou logé à l'intérieur de l'axe de la couronne. Cette dernière construction était déjà connue sur les chronographes de poche, mais présentait un inconvénient majeur dans le processus de mesure des temps courts : les trois actions fonctionnelles devaient obligatoirement se succéder chronologiquement en boucle, interdisant ainsi de procéder au redémarrage de la mesure chronographique après une interruption temporaire de la course de l'aiguille.

Dès les années trente, Vacheron Constantin propose donc des chronographes munis de deux poussoirs qui se répartissent les commandes : l'un commande deux fonctions (marche & arrêt), l'autre se charge de la troisième (remise à zéro).

Cette nouvelle disposition offre un avantage décisif dans la mesure : après l'arrêt de l'aiguille de chronographe, il n'est pas nécessaire de passer obligatoirement par la remise à zéro lors de son redémarrage pour l'addition d'un nouveau temps à celui qui a déjà été acquis.

Typologie des chronographes selon les informations portées sur leurs cadrans

L'Echelle tachymétrique permet de mesurer la vitesse d'un corps en mouvement sur une distance connue (soit base 1000, 200, 100 ou encore 1 mile).

L'Echelle télémétrique permet d'apprécier la distance séparant l'observateur d'un phénomène se manifestant simultanément d'une façon visible et audible (vitesse du son dans l'air : 340 mètres/seconde environ).

L'Echelle pulsométrique permet de déterminer sous calcul le nombre de pulsations à la minute (échelle usuellement graduée sur 30 – 20 – 15 pulsations).

L'Echelle asthmométrique permet de déterminer sous calcul le nombre de respirations à la minute (échelle : 15 –20- 25 respirations).

L'Echelle productométrique permet de calculer la production en série, à l'heure, à la condition que la production unitaire ne dépasse pas 60 secondes.

Les Echelles multiples permettent de nombreuses combinaisons. La plus classique : pulsomètre/télémètre/tachymètre.

___________

Service de presse International Vacheron Constantin – Pascal Brandt
1, rue des Moulins – CP 5625 – 1211 Genève 11
Tél. 0041 22 316 17 55 – Fax- 0041 22 316 17 80
E-mail : pascal.brandt@vacheron-constantin.com